La Sanction
2.8Note Finale

Après l’échec de Breezy, la Warner voulait du Clint Eastwood estampillé, rentable. Ce dernier, malin, va donc commencer à gérer sa carrière en stratège, alternant les projets risqués avec des productions plus vendeuses, moins ambitieuses. Par exemple, cette histoire insolite et abracadabrantesque d’un professeur d’histoire de l’art, collectionneur de tableaux et tueur à gage pour une section secrète du gouvernement avait donc tout pour faire de l’œil au box office. Initialement prévu avec Paul Newman dans le rôle principal, il faut reconnaître que La Sanction ne surprend jamais, recèle quelques répliques cultes et un morceau de bravoure lors de l’ascension du mont Eiger. Du brio, du surréalisme assumé, de la misogynie galopante, de l’humour au énième degré… on ne sait plus trop si nous avons à faire à une parodie volontaire ou à un film de genre atypique. Sans jamais trancher, le film reste entre deux eaux. Épaulé par la musique de John Williams, Clint Eastwood fait le boulot, devant et derrière la caméra mais sans jamais vraiment convaincre. Un coup dans l’eau.

ENGLISH VERSION

THE EIGER SANCTION

After Breezy‘s failure in box office, Warner wanted Clint Eastwood stamped, profitable. Bankable. The latter, clever, will therefore start managing his career as a strategist, alternating risky projects with more sales-oriented, less ambitious productions. For example, this unusual and absurd story of an art history teacher, painting collector and contract killer for a secret section of the government had everything it took to keep an eye on the box office. Initially planned with Paul Newman in the lead role, it must be recognized that The Eiger Sanction never surprises, conceals some cult replicas and a piece of bravery during the ascent of Mount Eiger. Brio, assumed surrealism, galloping misogyny, humour in the umpteenth degree… we don’t really know if we’re dealing with a voluntary parody or an atypical genre film. Without ever cutting, the film remains between two waters. Backed by John Williams‘ music, Clint Eastwood did the job, in front and behind the camera but never really convinced. A blow in the water…

La Sanction - Clint Eastwood (1975)

Titre : La Santion
Titre original : The Eiger Sanction

Réalisé par : Clint Eastwood
Avec : Clint Eastwood, George Kennedy, Vonetta McGee, Jack Cassidy…

Année de sortie : 1975
Durée : 123 minutes

Scénario : Hal Dresner, Warren Murphy et Rod Whitaker, d’après le roman La Sanction (The Eiger Sanction) de Rodney William Whitaker
Montage : Ferris Webster
Image : Frank Stanley
Musique : John Williams

Nationalité : États-Unis
Genre : Action / Espionnage
Format : Couleur (Technicolor) – 35 mm – 2,35:1

Synopsis : Jonathan Hemlock, professeur d’art, grand collectionneur et ancien membre de la CIA, est chargé d’éliminer un homme dont on ne sait presque rien sinon qu’il boîte et se trouve dans le massif de l’Eiger. S’il accepte, Hemlock obtiendra un Picasso qu’il convoite depuis longtemps, s’il refuse, il sera dénoncé au fisc. Dos au mur, le professeur choisit d’exécuter sa mission…

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.