L' Herba d'Hamelí - Interiors
4.5Note Finale

Grosse révélation, en ce qui me concerne du moins, du festival Crescendo 2016, Herba d’Hameli est un sextet espagnol qui existe pourtant depuis 2001, et dont Interiors est le sixième album. J’ai dit espagnol, erreur grave. Les Herba d’Hameli sont catalans et le font savoir : ils chantent en catalan, les livrets de leurs disques sont en catalan…. L’origine Barcelonaise est marquée et assumée. Le chant en catalan est quelque chose qui n’est pas anodin. J’ai d’ordinaire du mal à apprécier les groupes chantant en espagnol, qui me titillent l’oreille de manière désagréable. Ici le chant en catalan est bien plus proche du patois occitan ou provençal du sud de la France, voire de l’italien (« Claritat« ), que de l’espagnol… C’est une langue chantante par nature…Et ça passe comme une lettre à la poste. Par ailleurs, même si c’est du dernier disque qu’on parle ici, les 3 que je me suis procuré sont construits sur le même modèle : 4 à 5 morceaux pour 50 mn à une heure de musique, de longs titres à forte dominante instrumentale…. Le chant sur « Exstasi Terrenal » démarre par exemple à 8mn… sur les 11 et quelque du morceau.

La musique elle est immédiatement accrocheuse et comporte des influences marquées de tout ce que j’aime dans le prog : on y retrouve pêle-mêle Camel, Jethro Tull, le Genesis de Peter Gabriel ou encore le King Crimson des débuts qui mixent dans un maelstrom de progressif classique, de jazz-rock et de folk. La musique est donc ici majoritairement instrumentale, et fortement marqué par Genesis et le mélange claviers/flute qu’on pouvait retrouver sur leurs premiers disques (écoutez les 5 premières minutes de « Viatge » par exemple). Les deux premiers morceaux, d’une dizaine de minutes chacun, possèdent des atmosphères variées dont on ne sait parfois par trop si elles ont été écrites ou composées tellement la complicité entre les musiciens est forte. Passages rock, incursions canterbury ou jazz-rock, la musique d’Herba d’Hameli est tout en ambiance plutôt qu’en démonstration technique, pas de mise en avant d’un tel ou d’un autre qui occuperait le devant de la scène… ici les longs passages instrumentaux, comme une partition classique, permettent à tous de s’exprimer. Le morceau de bravoure du disque, « Viatge« , qui fut joué en dernière partie du set du Crescendo est de ce point de vue assez typique : 20 minutes pour la longueur, un mélange de plusieurs signatures rythmiques, de breaks et un instrumentarium varié : mellotrons, synthés, passage de moog délicats, basse jazzy ou claquante… sections alternant les long développements ou les passages plus calibrés ‘chansons‘….tout en restant très accessible…Il y a même certains passage d’inspiration franchement classique qui m’ont rappelé la Symphonie Pastorale de Beethoven, revisitée à la sauve prog, mais la ligne mélodique n’est pas si éloignée. Herba d’Hameli gagne à être connu, c’est évident. Si le chant en catalan peut vous rebuter ou à minima vous mettre sur la défensive, oubliez tout ça… Herba d’Hameli vous emmènera en voyage et c’est finalement le principal. Les tester c’est aussi avoir envie de découvrir les autres albums, et ça c »est un signe qui ne trompe pas.

L’ HERBA D’HAMELÍ – INTERIORS

L' Herba d'Hamelí - Interiors (2015)

Titre : Interiors
Artiste : L’ Herba d’Hamelí

Date de sortie : 2015
Pays : Espagne
Durée : 46’47
Label : Artalia

Setlist

1. Extasi Terranal (11:26)
2. Claritat (10:38)
3. Experimentacio (5:20)
a) Assaig
b) Eclosió
c) Efecte
d) Reacció
4. Viatge (19:23)

Line-up

– Carles Pinós / keyboards, vocals
– Claudio Trullén / lead vocals, acoustic guitar
– Dani Fabre / bass, vocals
– Guillem Roma / drums, percussion, noises
– Josep Tardío / flute, keyboards
– Valentí Pinós / electric guitar

 

A propos de l'auteur