Karfagen - Spektra
4.0Note Finale

Huitième (neuvième si on compte Keys of Perception) album d’Antony Kalugin sous la bannière Karfagen, ce Spektra est typique des productions 100% instrumentales du groupe ukrainien. Première surprise, tiens, pas de livret. Un digipak tout simple, dépouillé même si l’artwork est superbe, sert d’écrin à la musique de Kalugin…Heureusement le disque n’est pas un disque au rabais et va s’avérer au fil des écoutes très riche, dans le top de la production du groupe. Spektra est une œuvre complexe qui a demandé beaucoup de travail à Kalugin, la composition et l’enregistrement s’étant étendus sur 5 ans, depuis 2011. 3 longues suites, les phases 1 à 3 composent le disque, chacune avec une ambiance différente. “Phase 1” couvre les titres 1 à 7 et est plutôt classique, avec des passages presque liturgiques (“Terra Incognita” chanté en latin). Les sections “Spektra” et “Celebration” sont plutôt enlevées et mettent en avant basse (fretless) pour le premier et guitare pour le second… Kalugin n’est pas qui très bon claviers, c’est aussi un grand compositeur. Il le prouve sur ces titres riches avec une orchestration et des arrangements très homogènes. Les autres sections visitent des ambiances parfois folkloriques (“Troy“,”Transaleatorica II“) avec guitare nylon ou violon  et peuvent aussi rappeler Anthony Phillips (“Homonymous (Part 1)“).

La phase 2 est composée d’une longue suite d’inspiration mythologique et d’une reprise d'”Homonymous”  (la part II). “Olympia” et ses 21 minutes, si elle fait ici la part belles aux différents claviers, incorpore des éléments folkloriques dans les instruments (accordéon sur “Zeus“, violon, flûtes sur “Poseidon“) et le tempo (“Zeus“) approchant parfois les danses folkloriques. La dernière partie, “Aurora“, plus planante, avec l’apparition de vocalises d’Olga Rostovska, nous offre même un duo basse/basson, alternant avec solos de guitares sur nappes de claviers. C’est plutôt déroutant au premier abord, car inhabituel, mais franchement, la mayonnaise prend.

La phase 3, la plus courte, remet sur “Dios Pyros” l’accordéon en phase (poufpouf) avec synthés et glockenspiels. La suite est plus typique des instrumentaux orientés piano qu’on a l’habitude d’entendre avec Karfagen (“Natural Charm“,”Eye Witness“). Témoignage de la tournée 2016, l’album se termine avec une version live de “Juggler & The Cloud“, morceau romantique au piano qui se coule parfaitement dans l’ensemble. Antony Kalugin réussi avec une recette identique depuis des années (prog 100% instrumental) à nous surprendre ici. Le coté folklorique slave ainsi qu’une utilisation importante de l’accordéon donnent un cachet original à ce nouvel album. Surtout la diversité des styles, les arrangements montrent que l’ukrainien est vraiment devenu un grand compositeur…

KARFAGEN – SPEKTRA

Karfagen - Spektra (2016)

Titre : Spektra
Artiste : Karfagen

Date de sortie : 2016
Pays : Ukraine
Durée : 63’07
Label : Caerllysi Music

Setlist

– PHASE 1 –
1. Spektra (7:11)
2. Troy (3:33)
3. Transaleatorica II (2:34)
4. Terra Incognita (3:14)
5. Celebration (3:50)
6. Homonymous (Part 1) (2:30)
7. Angel Tears (1:27)
– PHASE 2 –
OLYMPIA (Quadrology) (21:30) :
8. I – Zeus (6:13)
9. II – Dionis (4:41)
10. III – Poseidon (5:15)
11. IV – Aurora (5:21)
12. Homonymous (Part 2) (2:35)
– PHASE 3 –
13. Dios Pyros (2:56)
14. Natural Charm (5:36)
15. Eye Witness (1:38)
16. Juggler And The Cloud (Studio Live) (4:31)

Line-up

– Antony Kalugin / keyboards, voсals , percussion, arrangements, co-producer

With:
– Max Velychko / electric, acoustic & 12-string guitars
– Olha Rostovska / keyboards, vocals (2,11), Latin vocals (4)
– Oleg Pashkovskiy / grand piano (14)
– Sergii Kovalov / accordion (4,8-11,13), Latin vocals (4)
– Maria Baranovska / violin (1,2,4,8-10,14)
– Alexandr Pastuchov / basson (8,9,11)
– Lesya Kofanova / flute (14)
– Michail Sidorenko / alto sax (14)
– Oleg Prokhorov / bass (1,2,4,5,16)
– Kostya Ionenko / bass (8-11,14)
– Sergiy Balalayev / drums (1,4,5)
– Ivan Rubanchuk / drums (8-11,14)
– Kostya Shepelenko / drums (2,16)
– Olga Vodolazhska / rainstick, shakers, triangle (16)
– Roman Gorielov / Latin vocals tenor (4)

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.