Haken - Vector
3.5Note Finale

Cinquième album de Haken en huit ans, Vector inscrit un peu plus les britanniques sur le fronton des combos métal qui comptent, notamment aux côtés de Leprous. Cette fois, c’est avec un album ramassé (moins de 45 minutes) que le groupe nous embarque. Si l’intro s’avère sombre et dans l’esprit d’une bande originale (« Clear »), les hostilités débutent vraiment avec « The Good Doctor » puis les riffs nerveux de « Puzzle Box ». Le chant de Ross Jennings, clair, précis, jamais criard, ajoute en intensité, quand l’instrumentation joue haut de gamme. Ça pulse, ça décoiffe, ça défrise même… nulle doute que la somme des multiples idées égrainées par les membres du groupe furent comme un puzzle à assembler : ambiances, passages épiques, atmosphériques, le disque est traversé de part en part par une énergie folle et la volonté de ne jamais faire alambiqué pour la pose. Même les intermèdes “ambient” ou plus électro trouvent une raison suffisante pour relâcher une agressivité toujours à l’affût. A ce petit jeu du saute-mouton mélodique, les douze minutes de « Veil » sont un exemple de ce que Haken peut produire de plus disjoncté : entre son introduction très Queen puis ses rythmiques heavy lâchées à la tonne, le groupe s’amuse (et nous avec) de ses contrastes saisissants. Si « Nil by Mouth » percute autant, l’euphorie s’avère moins contagieuse, comme si un trop plein commençait à se faire ressentir. Le moment idéal pour calmer le jeu avec « Host » avant de revenir aux fondamentaux avec « A Cell Divides » et sa rythmique à contre-temps qui donne le vertige. Haken donne ainsi du grain à moudre aux amateurs de mélodies tarabiscotées avec ce Vector qui n’hésite pas à faire feu de tout bois pour toucher du doigt un genre maintes fois revisité. Exigeant !

HAKEN – VECTOR

Haken - Vector (2018)

Titre : Affinity
Artiste : Haken

Date de sortie : 2018
Pays : Angleterre
Durée : 44’37
Label : Inside Out

Setlist

1. Clear (1:50) 
2. The Good Doctor (3:56) 
3. Puzzle Box (7:43) 
4. Veil (12:35) 
5. Nil By Mouth (6:51) 
6. Host (6:45) 
7. A Cell Divides (4:57)

Line-up

– Ross Jennings / vocals
– Charlie Griffiths / guitars
– Richard Henshall / guitars
– Diego Tejeida / keyboards
– Conner Green / bass
– Raymond Hearne / drums

With:
– Miguel Gorodi / flugelhorn (2)
– Peter Jones / drum programming

 

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires