Exxasens - Back To Earth
4.0Note Finale

La nouvelle vague européenne est de plus en plus active, car après A Noend Of Mine avec The Serenity’s Eve dont il était question sur le même site que vous nous faites l’honneur de lire – c’est au tour  d’ Exxasens d’attirer à présent nos regards et nos oreilles. Ce combo  barcelonais est pour le coup inconnu au bataillon et se situe lui aussi dans ce que l’on a nommé communément le « post rock », genre il est vrai passe partout où sont catalogués trop de formations qui en sont  en réalité fort éloignées. Ce n’est pas le cas d’Exxasens qui est le groupe « type » inhérent à ce style musical, leur musique est quasiment instrumentale, et ne nécessite que très peu de vocaux. Le groupe a été fondé par le guitariste Jordy Ruitz en 2006 et a réalisé plusieurs albums qui apparemment ne nous sont pas parvenus. Et c’est donc sans aucun à priori que l’on a pu découvrir celui-ci.

Pour ce « Back To Earth »  Exxasens a utilisé pratiquement les mêmes recettes qu’un Pineapple Thief voire qu’un Katatonia, (sans les vocaux cependant), pour ne citer que  ces deux  formations parmi les fidèles représentants de la fameuse « new wave » version 2016. C’est dire si cette musique  s’appréhende comme un voyage au bout de ses sens, il s’agit de thèmes entêtants sous forme d’un long rêve électrique dont on a du mal à s’extirper. Ces titres instrumentaux  sont redoutables d’efficacité, mais néanmoins  on y entend épisodiquement des voix lointaines qui donnent encore plus ce côté étrange à cette musique quasi méditative, mais au tempo rock envoutant. On pensera aussi  avec Exxasens, aux débuts de The Cure,  surtout dans les sonorités de Robert Smith,  groupe  « phare » de la scène anglaise et dont les afficionados attendent le retour, il faut avouer qu’ils possédaient un « son » bien à eux et très symptomatique  de cette école musicale. Il ne faut pas s’étonner si les arpèges et boucles de guitare sont ici bien mis en avant, et sont estampillés « post rock » dans tout ce que cette musique à d’originale et de novatrice.

« Back To Hearth » est comme souvent dans ce style, un album assez court, et Exxasens fera appel à un chanteur (non crédité)  pour exécuter les vocaux sur l’avant dernier morceau de l’album, rentrant ainsi dans un moule qui leur va moins bien, leur musique perdant ici sa singularité. Le groupe conclue pourtant l’album par un instrumental (encore), morceau éponyme sur lequel ils excellent et se réapproprient leur véritable identité,  s’ils persistent dans cette voie,  on peut espérer le meilleur pour Exxasens qui dispose de tous les atouts et de toutes les qualités pour devenir un grand groupe.

EXXASENS – BACK TO EARTH

Exxasens - Back To Earth (2016)

Titre : Back to Earth
Artiste : Exxasens

Date de sortie : 2016
Pays : Espagne
Durée : 52’46
Label : –

Setlist

01 Supernova
O2 My Hands are Planets
03 Hugeness
04 Onirias’ Interlude
05 Your Dreams are My Dreams
O5 Bright Side Of the Moon
07 Saturn
08 Back to Earth

Line-up

Jordy Ruitz, guitars, programming
Sergio Ledesma, synthn keyboards
Cesc Cespedes, bass guitar
Oriol Planells, drums

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Daniel Sebon

Salut à tous je suis Dany , nouvellement chroniqueur sur Amarokprog et anciennement sur Koid9 et progressivearea, je collabore aussi sur Lebolg du jester. Grand amoureux de musique devant l'éternel, et de musiques progressives au sens large du terme. J'ai été bercé aux sons du "Segent peppers" des Beatles, puis ensuite je n'ai jamais lâché la musique qui représente un peu mon oxygène. Après j'ai passé ma vie en écoutant Hendrix, Genesis, Floyd ,Marillion, Mike Oldfield, Tull, Yes, Ange Camel (entres autres génies que j'ai aimé) tout en découvrant les plus récents, Steve Wilson, Riverside, Gazpacho, Dream Theater, The Watch, Anathema.(entres autres très belles découvertes qui sont venues après. Puis la musique planante m' aussi bien accompagné telle, Tangerine Dream ,Vangelis, Klauz Schulsz. Sans parlé aussi de la période "jazz rock" qui m'a bien plue jadis "au temps de Pierre et Gladys", telle Mahavischnu Orchestra, Chick Corea, Al Dimeola, Pat Metheny, voilà quelques perles qui ont émaillé ma longue vie d'aficionados et je compte bien par le biais d'Amarokprog, en découvrir d'autres et vous en faire découvrir. Progresssivement votre Dany

Articles similaires