ESP Project - The Rising
4.0Note Finale

Passé quelque peu sous silence vue l’abondance des sorties d’albums réalisés l’an passé, il est bon de parler enfin d’un combo nommé ESP et de leur cinquième album, The Rising.

ESP est un projet musical lancé par le multi-instrumentiste Tony Lowe qui a joué par le passé avec Fripp et Cross entre autres différents musiciens ayant collaboré avec le grand King Crimson. Il a donc enregistré quatre albums sous la houlette de Lowe, tous aussi intéressants les uns que les autres, puis arrive enfin à nos oreilles The Rising qui représente à lui seul le sommet de l’œuvre du musicien ici secondé par un chanteur très doué Damien Child et d’excellents instrumentistes. Cet album, d’inspiration Genesienne est souvent imprégné de climats mélancoliques qui donnent encore plus de relief à une musique extrêmement mélodique. Le timbre vocal du chanteur Damien Child n’y est bien sûr pas étranger, sa voix étant néanmoins plus Wilsonienne  que Collinssienne, et ses envolées lyriques sur “Connected “, le deuxième titre, sont caractéristiques de l’esprit global de The Rising qui baigne dans des sphères proches du grand Genesis et de ce fait, très mélodiques.

L’écriture de chansons de Tony Lowe est complètement enivrante, et de délicieux paysages sonores sont entrelacés autour de structures sophistiquées et soigneusement conçues. Toutes les mélodies de ce disque sont séduisantes et résonnent sur des rythmes intenses et changeants. Le musicien place de superbes couches harmoniques où traversent des changements d’humeur particulièrement élégants, doublés d’atmosphères intensément créatifs. L’échelle et l’étendue de la vision musicale de Lowe sont fascinantes. Le fait qu’il ait composé l’intégralité de The Rising et joué guitares et claviers font du musicien un personnage hors du commun dans le paysage artistique actuel.  Il semble évident que Tony Lowe a dû énormément écouter l’autre Tony mais Banks celui-ci, qui offrit à Genesis de fabuleuses compositions. Lowe a su s’en imprégner et nous faire revivre la substance de cette musique par le biais de ce bien joli album plein de rebondissements. On les ressent notamment sur “On Lunar Tides“, le troisième titre et le plus long (10mn), cette compo étant hyper langoureuse et une des plus convaincantes de l’album. Lowe excelle aussi  à la six cordes comme sur l’intro Gilmourienne  du cinquième titre” Stranger In My Skin” point d’orgue du disque, et qui restera aussi une prodigieuse chanson dans un album tout en douceur, aux antipodes d’une musique violente et sophistiquée.

Enfin, il faut signaler la sortie cette même année 2019 d’un EP de cinq titres d’Esp Three qui peut tout à fait être complémentaire à l’album The Rising, puisque paru peu de temps avant. En conclusion, nous tenons avec ESP Project un projet musical de premier plan, comme il est assez rare d’en voir apparaître.

ESP PROJECT – THE RISING

ESP PRoject - The Rising (2019)

Titre : The Rising
Artiste : ESP Project

Date de sortie : 2019
Pays : Angleterre
Durée : 53′
Label : Sun Creative records

Setlist

1. The Rising (9:17)
2. Connected (5:45)
3. On Lunar Tides (10:49)
4. Flowers in Snow (6:41)
5. Stranger in my Skin (7:37)
6. New World Disorder (6:51)
7. A Million Heartbeats (6:41)
8. Flowers In Snow(reprise) (6:47)

Line-up

Damien Child / vocals
Tony Lowe / guitars, keyboards, composer & producer
Pete Clark / bass
Greg Pringle / drums

Votre avis

A propos de l'auteur

Salut à tous je suis Dany , nouvellement chroniqueur sur Amarokprog et anciennement sur Koid9 et progressivearea, je collabore aussi sur Lebolg du jester. Grand amoureux de musique devant l'éternel, et de musiques progressives au sens large du terme. J'ai été bercé aux sons du "Segent peppers" des Beatles, puis ensuite je n'ai jamais lâché la musique qui représente un peu mon oxygène. Après j'ai passé ma vie en écoutant Hendrix, Genesis, Floyd ,Marillion, Mike Oldfield, Tull, Yes, Ange Camel (entres autres génies que j'ai aimé) tout en découvrant les plus récents, Steve Wilson, Riverside, Gazpacho, Dream Theater, The Watch, Anathema.(entres autres très belles découvertes qui sont venues après. Puis la musique planante m' aussi bien accompagné telle, Tangerine Dream ,Vangelis, Klauz Schulsz. Sans parlé aussi de la période "jazz rock" qui m'a bien plue jadis "au temps de Pierre et Gladys", telle Mahavischnu Orchestra, Chick Corea, Al Dimeola, Pat Metheny, voilà quelques perles qui ont émaillé ma longue vie d'aficionados et je compte bien par le biais d'Amarokprog, en découvrir d'autres et vous en faire découvrir. Progresssivement votre Dany

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.