Darwin - Origin Of Species
4.5TOP 2019

Loin des albums consacrés à Darwin élaboré par Banco et XII Alfonso, ce Origin of Species est en fait un concept de science-fiction sur la fin de l’humanité et le début d’une nouvelle espèce. Derrière le pseudonyme DarWin se cache un guitariste qui s’est entouré d’une fine fleur de musiciens de classe mondiale pour l’accompagner dans ce projet. A la batterie et à la réalisation, on trouve l’immense Simon Phillips, actif depuis près de 50 ans et ayant accompagné Toto, The Who, Derek Sherinian, Franck Zappa, Joe Satriani, Asia … entre autres…. A la basse et au chant, Matt Bissonette ( David Lee Roth, E.L.O, Joe Satriani, Yellow Matter Custard… ) et à la guitare lead Greg Howe, compagnon de Simon Phillips dans Protocol et ayant sévi avec Eddie Jobson, Jordan Ruddess, Michael Jackson ou encore Jason Becker, complètent le noyau central du line-up. D’autres invités complètent la formation selon les morceaux (Dennis Hamm aux claviers qui sont surtout ici réduit à un rôle d’accompagnement, Katisse Buckingham aux saxo et flûtes) ainsi que des formations à cordes (The Origin Of Species quartet, The Reykjavik string quartet et The Chamber Orchestra of London) pour un résultat d’une richesse souvent incroyable qui frise le mille feuilles musical. Le résultat est un disque double de plus de 90 min. qui comporte 17 morceaux. Je ne sais pas si la volonté des musiciens était de faire un album étiqueté progressif, mais la démarche l’est assurément. Derrière ce projet complexe, on trouve une musique très cinématique (allez jeter un œil sur le clip épique de “Escape The Maze” sur YouTube, c’est un véritable film qui est proposé), qui ratisse très large en explorant plusieurs styles.

La réalisation est de plus parfaite avec une production impeccable et une qualité d’enregistrement purement bluffante. L’album raconte un futur possible de notre planète, où l’ordre mondial est bouleversé par une crise écologique. Dans ce contexte, le chaos règne et la lutte pour les ressources est quotidienne, jusqu’au jour où DarWin le personnage principal se réveille, sorte de mutant transformé par la technologie en une prochaine étape de l’Homo Sapiens. Il sera le premier d’une nouvelle espèce qui guidera l’humanité vers un nouveau futur. Cette trame sert d’écrin à une musique qui sait se faire violente au début de l’album, avec des riffs parfois lourds (“The Last Chance“, “Artificial“), des solos brulants (“Taking Chances“) dans lesquels Greg Howe démontre toute sa science du legato (le solo central de “War Against My Mind” ou “Rise“).

En parallèle de ces passages heavy qui sont au croisement du heavy prog, du hard rock et de l’AOR certains titres sont de purs moments symphoniques. L’apport des orchestres à cordes est fondamental dans la chaleur et l’ampleur qui habite certains titres (“Escape The Maze” ou “One Horizon“), à d’autres moments, c’est un coté très américain qui peut ressortir :  “One Horizon” ou “Rise” peuvent parfois évoquer Christopher Cross, les harmonies vocales de “Life Is A Mystery” certains moments des Doobie Brothers, ou le chant de “Just One More DaySteve Perry.  On peut même trouver des accents jazzy dans les interventions de saxo (“Forever“) ou funk dans la base rythmique de “Modern Insanity“.  Malgré cette diversité, l’album est très cohérent : avec le chant de Bissonette en fil rouge et des arrangements classieux signés DarWin et Phillips, un genre de fils naturel du Toto de Turn Back et du meilleur E.L.O., l’album s’écoute comme on regarde un film :  chaque morceau reflète la scène décrite et est structuré autour de l’histoire, on est souvent à l’opposé du couplet/refrain avec de nombreuses interventions fulgurantes de guitares ou encore d’autres qui se rapprochent d’une musique classique.

Ne nous y trompons pas, d’un premier abord simple et accessible, ce disque est très riche et fouillé. J’ai a-do-ré. Vivement la suite puisque le duo DarWin/Phillips a annoncé travailler sur la suite de ce qui n’est que le premier chapitre de l’histoire.

DARWIN – ORIGIN OF SPECIES

DarWin - Origin of Species (2019)

Titre : Origin of Species
Artiste : Darwin

Date de sortie : 2019
Pays : Angleterre / États-Unis
Durée : –
Label : –

Setlist

CD1
1-1 For Humanity 4:08
1-2 The Last Chance 5:42
1-3 Taking Chances 4:42
1-4 Escape The Maze 7:25
1-5 Walk Away From Earth 4:45
1-6 Gummy Bear 5:13
1-7 Forever 5:44
CD2
2-1 War Against My Mind 4:44
2-2 Artificial 4:45
2-3 One Horizon 5:14
2-4 Modern Insanity 5:26
2-5 Cosmic Rays 4:50
2-6 Life Is A Mistery 4:20
2-7 Slowly Melting 3:57
2-8 Rise 4:54
2-9 Just One More Day 3:23
2-10 Prologue – For Humanity 5:28

Line-up

Backing Vocals – Amy Keys (tracks: 2-5)
Bass – Ernest Tibbs (tracks: 2-5,2-9)
Bass, Lead Vocals, Backing Vocals – Matt Bissonette
Drums, Keyboards, Percussion, Loops, Sounds, Producer, Engineer, Mixed By – Simon Phillips
Flute – Katisse Buckingham (tracks: 1-6)
Guitar – Greg Howe (tracks: 1-4,2-1,2-2,2-3,2-8)
Keyboards – Dennis Hamm (tracks: 2-7,2-8), Jeff Babko (tracks: 1-2,1-4,2-3,2-5)
Soprano Saxophone – Katisse Buckingham (tracks: 1-7)
Vocals – Koko Rhods (tracks: 2-5), Robbie Wyckoff (tracks: 2-9)

VOTRE AVIS :