Cyan - For King And Country
4.0Note Finale

Avec ce premier disque de la résurrection de Cyan au début des années 90, Rob Reed nous livre un album typique de la mouvance néo-prog de cette époque. Ici Reed fait tout : l’ensemble des instruments, le chant, la totale. Ce disque est en fait l’enregistrement pro des démos et morceaux que Reed avait composés dans les années 80. On admirera d’ailleurs la dextérité du bonhomme qui manie claviers, micros, 4 et 6 cordes avec le même bonheur. Le manque de réel batteur fait toutefois défaut et au niveau du son et de la production, les samples de batterie comme souvent tirent un peu la qalité vers le bas.

En termes d’ambiance, je ne sais pas si c’est l’influence de Nick Barrett, mais l’album sonne assez comme les premiers Pendragon. Le timbre et le chant de Reed sont finalement assez proches de ceux de Barrett. L’album débute sur « The Sorceror« , morceau typique du renouveau néo-progressif des années 80, 11 minutes de travail sur des claviers qui introduisent les soli de guitare et une montée vers un final majoritairement instrumental. A part la sonorité artificielle poum-tchak de la batterie ça tient encore furieusement la route, même si près de 25 ans après c’est un peu daté. L’autre long morceau, « Man Amongst Men » s’ouvre sur des intros de claviers, synthés piano sur lesquels se posent une voix toujours aussi porche de celle de Barrett et une guitare dont le jeu et le timbre sonnent Oldfield. Le reste de l’album nous offre des titres plus courts, soit chantés (le splendide morceau titre avec son intro au clavecin et ses arrangements travaillés), soit instrumentaux (« Call Me« , le très Genesis « NighFlight » ou encore « Snowbound » proche du Camel de Breathless ).

For King And Country est encore aujourd’hui un album agréable, et réussi surtout si on considère que c’est un disque réalisé de A à Z par un seul homme. On peut lui reprocher seulement un manque d’originalité par rapport à la production néo de l’époque (Pendragon, Iq et Marillion) et surtout une production autour de la batterie pas au niveau du reste. Il reste un disque harmonieux, très mélodique et annonciateur des futurs travaux et du talent de Reed.

CYAN – FOR KING AND COUNTRY

Cyan - For King And Country (1993)

Titre : For King and Country
Artiste : Cyan

Date de sortie : 1993
Pays : Angleterre
Durée : 52’46
Label : Silly Insects

Setlist

1. The Sorceror (11:30)
2. Call Me (4:24)
3. I Defy The Sun (4:22)
4. Don’t Turn Away (6:38)
5. Snowbound (4:41)
6. Man Amongst Men (9:32)
7. Nightflight (5:58)
8. For King And Country (5:34)

Line-up

Robert Reed / electric & acoustic guitars, vocals, Ensonic SQ1, Korg M1, Emu MPS, Akai S100, Alesis D4 and Cough

 

A propos de l'auteur