Ciccada - The Finest Of Miracles
4.5Note Finale

La grèce n’est pas forcément fameuse pour sa production de musique progressive…C’est pourtant d’Athènes que nous vient Ciccada. L’inspiration de ce groupe se trouve plus dans un mélange de folk, de rock, de musique contemporaine passé au mixeur du progressif scandinave que dans le sirtaki.

The Finest of Miracles est le deuxième album du groupe et c’est pour moi un des énormes coups de cœur du début de l’année. La musique de Ciccada, emprunte au meilleur de Gryphon, de Jethro Tull ou de Gentle Giant pour élaborer une mixture originale et immédiatement accrocheuse. L’album démarre avec un long instrumental “The Night Ride” ou les claviers, guitares et violons se donnent la part belle dans un morceau très folk qui va dériver petit à petit vers la tendance sombre des groupes scandinaves pour se terminer comme un titre d’Anglagard ou d’Anekdoten. Une superbe mise en bouche.

“Eternal” qui poursuit, démarre comme un banquet de troubadours médiévaux, sublimé par les instruments à vent et la belle voix de Evangelina Kozoni. Le morceau étire ses 8 minutes en alternant les passages folks (guitare sèche / clarinette / mellotron) et les passages plus électriques. “At the Death of Winer” continue dans cette veine folk-rock avec cette fois des harmonies vocales rappelant Gentle Giant. “Around the Fire“, pièce de résistance du disque, commence par une lente mélodie flute piccolo/guitare acoustique qui va peu à peu accélérer le tempo pour s’ériger en morceau digne du meilleur Jethro Tull. Après quelques intermèdes plutôt orientés musique contemporaine, Ciccada nous offre avec “Wandering” une pièce entre jazz et rock encore une fois portée à bout de bras par les instruments à vent et l’orgue hammond. C’est mélodieux, splendide, tout simplement.

Le disque se termine avec deux titres de construction plus classique “As fall the Leaves” et “Song for an Island“, chantés, qui de dépareraient pas sur une production de Sinkadus ou Anekdoten… Si vous cherchez un album original, avec des instruments variés et une musique à la fois complexe et accessible… The Finest of Miracles est fait pour vous.

CICCADA – THE FINEST OF MIRACLES

Ciccada - The Finest of Miracles (2015)

Titre : The Finest of Miracles
Artiste : Ciccada

Date de sortie : 2015
Pays : Grèce
Durée : 46’43
Label : Fading Records

Setlist

1. A Night Ride (6:26)
2. Eternal (8:02)
3. At the Death of Winter (4:04)
4. Around the Fire (9:16)
5. Lemnos (Lover’s Dancer) (0:47)
The Finest of Miracles:
6. Birth of the Lights (1:52)
7. Wandering (6:42)
8. Sirens’ Call (1:38)
9. As Fall the Leaves (3:09)
10. Song for an Island (4:47)

Line-up

– Evangelina Kozoni / vocals
– Yorgos Mouhos / acoustic, classical and electric guitar, backing vocals
– Yiannis Iliakis / drums, percussion, marimba
– Nicolas Nikolopoulos / flute, tenor saxophone, Mellotron, synthesizer, recorder, electric and grand piano, organ, glockenspiel

With:
– Yorgos Lambadis / bass (1)
– Johan Brand / bass (2)
– Omiros Komninos / bass (3, 4, 6-10)
– Marianna Vassou / cello (2, 3)
– Panayiotis Sioras / clarinet, bass clarinet (2, 3, 5-10)
– Spyros Kakos / French horn (10)
– Savvas Paraskevas / piano, electric piano (1)
– Panayotis Zafiropoulos / trombone (10)
– Yannis Moraitis / trumpet (2, 5, 10)
– Dionysis Agalianos / trumpet (10)
– Sakis Myronis / tuba
– Lydia Boudouni / violin (1-3, 6-10)
– Jargon / vocals (3)