Charlie Barnes - More Stately Mansions
3.5Note Finale

Voici un premier album à la fois réussi et prometteur tant ces dix titres signés Charlie Barnes touchent juste et plongent dans des popsongs chiadés qui puisent aussi bien dans les seventies (Queen) que dans les hits contemporains (Muse). Enregistré au Lincolnshire’s Chapel Studios avec le guitariste Steve Durose (Oceansize), More Stately Mansions rutile de mille feux, briqué au poliche sonique comme rarement pour un début. Avec ce penchant pour le gloomy, les élévations dramatiques et tourmentées, l’album ne se contente pas de rabacher ce que d’autres ont pu ou peuvent encore faire en haut des charts (« More Stately Mansions », « Sing to God »).

Si tout sonne juste, si les recettes sont excellement appliquées, faisant de Charlie Barnes un peu plus qu’un excellent vocaliste, c’est aussi, surtout, parce que l’univers du bonhomme se développe en creux, sème ses propres cailloux pour nous entrainer dans un univers plus personnel (« Easy Kid ») qui sait varier les plaisirs (« Balloons ») même dans le minimaliste (le piano-voix en suspension de « Ghosts » et « Film »). C’est propre, c’est net, c’est pop. Ok. Mais quand c’est aussi bien fichu, il ne faut pas pinailler ni ergauter. Profitons des choses simples. Après tout, c’est l’été !

CHARLIE BARNES – MORE STATELY MANSIONS

Charlie Barnes - More Stately Mansions (2015)

Titre : More Stately Mansions
Artiste : Charlie Barnes

Date de sortie : 2015
Pays : Angleterre
Durée : 47’37
Label : Superball Music

Setlist

1. More Stately Mansions
2. Sing to God
3. Easy, Kid
4. Balloons
5. Ghosts
6. Macbeth, Macbeth, Macbeth
7. House
8. Dresden
9. Hammers
10. Film
11. 18th (Bonus Track)

Line-up

– Charlie Barnes / vocals, guitars

Votre avis

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

hello