Carol
4.8TOP 2016

Si on s’en tient au synopsis, ce film se résume à “Carol rencontre Thérèse, Thérèse rencontre Carol et bingo !” sauf que … cela ne suffit évidemment pas…

Nous allons suivre ces deux femmes de 1953, Carol hyper bourgeoise en instance de divorce et Thérèse jeune vendeuse de jouets passionnée de photographie. Elle se rencontre lorsque Carol cherche une poupée pour Rindy sa fille pour Noël. Thérèse vend des poupées, par nécessité, préfère les trains électriques et la photographie. Le premier regard entre elle est stupéfiant, coup de foudre, le monde s’arrête autour d’elles, le dernier (si) magnifique regard sera tendre et beau et plein d’avenir. Ce film tient par sa superbe mise en scène. Les actrices sont magnifiques, leurs vêtements nous rappellent à chaque scène combien ces années étaient celles de l’élégance. Cate Blanchett est parfaite jusqu’au bout du vernis à ongle (superbe gros plan sur ses mains pendant qu’elle dort). Elle a dit combien il lui avait été difficile de trouver les gestes pour toucher Rooney Mara, mais combien cela lui fait paru évident ensuite – la mise en scène n’y est pas pour rien bien sur. En la voyant sa silhouette fait parfois penser à une Patricia Highsmith (l’auteure du roman) belle. Rooney Mara évoque Audrey Hepburn avec ses cheveux au carré, elle est d’un naturel stupéfiant, elle c’est le rouge à lèvres qui matérialise sa féminité

Mais cela ne suffit pas à donner son aura à ce film. La lumière y est piquée, comme du sépia couleur qui nous transporte tout de suite dans ces années 50 corsetées dans le patriarcat et la négation de l’individualité féminine réduite à être une mère et une belle plante. Carol incarne la révolte de ces femmes adultes qui décident de construire leur vie selon, leur choix. Thérèse, plus jeune, incarne l’avenir justement, ces femmes qui vont s’assumer. Le double prix d’interprétation obtenu à Cannes est largement justifié. Elle sont magnifique et, je vais terminer par un propos machiste mais tant pis, je défie tout spectateur masculin de ne pas tomber raide s’il lui arrivait de croiser un jour ces femmes.

CAROL de TODD HAYNES

Carol - Todd Haynes (2016)

Titre : Carol
Titre original : Carol

Réalisé par : Todd Haynes
Avec : Cate Blanchett, Rooney Mara, Sarah Paulson, Kyle Chandler…

Année de sortie : 2015
Durée : 118 minutes

Scénario : Phyllis Nagy, d’après Carol de Patricia Highsmith
Montage : Affonso Goncalves
Image : Edward Lachman
Musique : Carter Burwell
Décors : Jesse Rosenthal

Nationalité : États-Unis
Genre : Drame
Format : Couleur – 2,35:1 – son Dolby numérique

Synopsis : Dans le New York des années 1950, Therese, jeune employée d’un grand magasin de Manhattan, fait la connaissance d’une cliente distinguée, Carol, femme séduisante, prisonnière d’un mariage peu heureux. À l’étincelle de la première rencontre succède rapidement un sentiment plus profond. Les deux femmes se retrouvent bientôt prises au piège entre les conventions et leur attirance mutuelle…

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Articles similaires