Big Big Train - The Second Brightest Star
4.0Note Finale

Comme si cela ne suffisait pas, Big Big Train n’aura attendu que deux mois pour nous resservir une bonne rasade de son cru. Décidément dément ! Grimspound succédait à Folklore, The Second Brightest Star déboule comme un compagnon de route à ces derniers. Une quarantaine de minutes de nouveaux titres qui explore « les paysages, les rivières, les lieux de rencontre et qui emmène l’auditeur dans un voyage de découvertes à travers le monde et vers les étoiles ». Nouveautés auxquels s’ajoute une demie-heure de versions allongées de titres de Folklore et Grimspound… rien que ça ! Du coup, chacun met la main à la pâte : David Longdon offre une introduction calme et fragile (« The Second Brightest Star » et son solo de guitare totalement inspiré), Rachel Hall deux titres en suspension (le folklorique « Haymaking », le mélancolique « The Passing Widow »), Greg Spawton quelques accents jazzy (« The Leaden Stour »), Danny Manners une instrumentale aérienne (« Terra Australis Incognita ») et Rikard Sjöblom le morceau le plus seventies (« Skylon »). L’ensemble est éloquent et plutôt ondoyant. Si l’enveloppe sonore distille un son tout à fait conforme aux dernières productions du groupe, les fines gâchettes aux commandes parviennent à triturer le genre avec assez de finesse et de subtilité pour provoquer l’étincelle. Disque charnière (à la manière du 4½ de Steven Wilson), The Second Brightest Star est la dernière partie d’un cycle entamé en 2009 avec The Underfall Yard qui s’appuyait sur l’histoire et le folklore anglais. Pourtant, il ne ronronne jamais. Big Big Train s’apprête désormais à passer à d’autres sujets. Qu’en sera-t-il musicalement ? Le futur nous le dira mais avec cette bande ultra-talentueuse, tout est possible. Surtout le meilleur.

BIG BIG TRAIN – THE SECOND BRIGHTEST STAR

Big Big Train - The Second Brightest Star

Titre : The Second Brightest Star
Artiste : Big Big Train

Date de sortie : 2017
Pays : Angleterre
Durée : 70’23
Label : Giant Electric Pea

Setlist

1. The Second Brightest Star (7:17)
2. Haymaking (3:23)
3. Skylon (6:44)
4. London Stone (2:01)
5. The Passing Widow (5:33)
6. The Leaden Stour (7:19)
7. Terra Australis Incognita (4:16)
– Grimlore :
8. Brooklands Sequence (17:33)
– On The Racing Line
– Brooklands
9. London Plane Sequence (13:14)
– Turner On The Thames
– London Plane
10. The Gentlemen’s Reprise (3:03)

Line-up

– David Longdon / lead & backing vocals, flute, melodica, electric & acoustic guitars, banjo, piano, celesta, synth, mandolin, lute, percussion
– Dave Gregory / electric & 12-string guitars
– Andy Poole / acoustic guitar, keyboards, backing vocals
– Rikard Sjöblom / guitar, keyboards (8), backing vocals
– Danny Manners / keyboards, double bass
– Rachel Hall / violin, viola, cello, backing vocals, string arrangements
– Greg Spawton / bass, bass pedals, backing vocals
– Nick D’Virgilio / drums, percussion, backing vocals

 

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003. Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre d'ailleurs (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?