S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Ayreon - The Theater Equation
4.0Note Finale

Peu friand des comédies musicales voire des opéras rock, c’est avec une certaine appréhension que je me suis attaqué au Dvd de Ayreon The Theater Equation qui n’est autre que la version « live » de « The Human Equation » album studio du même Ayreon paru en 2004. Et pourtant,  bien m’en a pris, car j’ai bien apprécié ce dvd qui  a été enregistré à Rotterdam aux Pays Bas en novembre 2015 et il restitue parfaitement l’ambiance qu’on devait  ressentir ce soir-là. Mister Arjen Lucasen nous avait  toujours habitués au meilleur en studio, d’ailleurs  son dernier album en date sous son nom en « The Theory Of Everything », le confirmait, puis plus récemment il devait récidiver avec The Gentle Storm, encore un beau projet à mettre à son actif, mais cette fois ci  il était accompagné de sa compatriote, la merveilleuse Anneke Van Giesbergen (présente bien évidement sur ce dvd).

C’est donc dans la formule Ayreon  que l’on peut redécouvrir « The Theater Equation », mais Arjen comme à son habitude ne figurait  pas à l’affiche car il a une sainte horreur de la scène, c’est par le fait sa propre musique qui est ici mise en valeur par une bonne troupe de musiciens prestigieux. « The Theater Equation » raconte l’histoire de Me, interprété par James Labrie de Dream Theater, qui joue le rôle d’un homme d’affaire sans scrupules, se trouvant plongé dans le coma après avoir heurté un arbre de plein fouet dans un curieux accident de la route. Au cours de  ses vingt jours de sommeil forcé, il sera visité par des souvenirs et des émotions qui semblaient susceptibles de  le faire revenir à lui légèrement métamorphosé. Ce long “flash back” nous permettra d’assister sur ce film à un processus de réanimation musical  dans lequel différents protagonistes interviendront comme dans une comédie musicale traditionnelle. Cela commence par la douce voix de l’épouse de Me interprétée par la belle Marcella Bovio de Stream Of Passion  donnant l’ampleur nécessaire à ce thème assez psychanalytique, souvent traité au cinéma, mais assez peu il est vrai en musique.

Le show  se déroule en  deux actes et sur dix-sept jours  durant lesquels les éléments visuels seront en phase avec la musique de Lucassen qui se trouve ici fidèle à son image de marque, c’est à dire empreinte d’un léger « métal » vraiment mélodique, agrémenté  de divers passages vocaux se succédant le long de cette histoire sur la condition humaine. On est réellement pris dans cette tourmente touchant le personnage central qui essaiera en vain de se sortir de sa torpeur, on se sent solidaire de cette aventure intérieure à laquelle est confrontée Me et de fait Labrie qui s’en sort pas mal dans l’ensemble. Tout comme d’ailleurs les différents intervenants qui tiennent impeccablement le rôle qui leur est alloué, ils se fondent tous à l’univers onirique d’Arjen  qui est dans cette histoire parfaitement développé. Quant à la musique proprement dit, c’est du Ayreon pur jus qui pour le coup nous est servi par toute une troupe apparemment au top,  et bien que le maestro soit absent. le groupe est habité et investi par l’esprit de Lucassen qui plane tout au long de ce fleuve pas vraiment tranquille.

Encore une belle réussite à mettre à l’actif d’Arjen qui a su fédérer pour cette aventure en live une équipe à la hauteur de son immense talent,  et peut être qui sait un jour, qui sait  rejoindra-t-il  les musiciens sur scène, pour notre plus grande joie. Pour l’instant le visionnage de ce dvd nous fera patienter, en embellissant nos écrans (souvent ternes) avec mister Lucassen, nous ne sommes pas au bout de nos surprises, il a tellement de cordes à son arc –  c’est une valeur sure, et dès que le multi instrumentiste est à l’origine d’une nouvelle création, nous sommes absolument certains que cela induit  un gage de qualité.

AYREON – THE THEATER EQUATION

Ayreon - The Theater Equation (2016)

Titre : The Theater Equation
Artiste : Ayreon

Date de sortie : 2016
Pays : Hollande
Durée : 107’21 (CD) / 187’53 (DVD)
Label : InsideOut

Setlist

CD 1 (53:07)
1. Day One: Vigil (1:43)
2. Day Two: Isolation (8:12)
3. Day Three: Pain (4:50)
4. Day Four: Mystery (6:05)
5. Day Five: Voices (6:52)
6. Reprise Pain 1 (0:34)
7. Day Six: Childhood (5:10)
8. Day Seven: Hope (2:22)
9. Day Eight: School (4:27)
10. Reprise Childhood (1:08)
11. Day Nine: Playground (2:06)
12. Day Ten: Memories (3:52)
13. Reprise Pain 2 (1:39)
14. Day Eleven: Love (4:07)

CD 2 (54:14)
1. Day Twelve: Trauma (9:41)
2. Day Thirteen: Sign (5:06)
3. Day Fourteen: Pride (4:46)
4. Reprise Vigil (1:09)
5. Day Fifteen: Betrayal (5:09)
6. Reprise School (1:24)
7. Day Sixteen: Loser (4:15)
8. Day Seventeen: Accident? (5:16)
9. Reprise Pain 3 (0:53)
10. Day Eighteen: Realization (3:05)
11. Reprise Trauma (2:14)
12. Day Nineteen: Disclosure (3:49)
13. Day Twenty: Confrontation (7:27)

DVD / 2DVD / BD
1. Menu (1:00)
2. Day One: Vigil (1:43)
3. Day Two: Isolation (8:12)
4. Day Three: Pain (4:50)
5. Day Four: Mystery (6:05)
6. Day Five: Voices (6:52)
7. Reprise Pain 1 (0:34)
8. Day Six: Childhood (5:10)
9. Day Seven: Hope (2:22)
10. Day Eight: School (4:27)
11. Reprise Childhood (1:08)
12. Day Nine: Playground (2:06)
13. Day Ten: Memories (3:52)
14. Reprise Pain 2 (1:39)
15. Day Eleven: Love (4:07)
16. Day Twelve: Trauma (9:41)
17. Day Thirteen: Sign (5:06)
18. Day Fourteen: Pride (4:46)
19. Reprise Vigil (1:09)
20. Day Fifteen: Betrayal (5:09)
21. Reprise School (1:24)
22. Day Sixteen: Loser (4:15)
23. Day Seventeen: Accident? (5:16)
24. Reprise Pain 3 (0:53)
25. Day Eighteen: Realization (3:05)
26. Reprise Trauma (2:14)
27. Day Nineteen: Disclosure (3:49)
28. Day Twenty: Confrontation (7:27)
29. Dream Sequencer System Offline (1:15)
30. Try-Out Show (28:58)
31. The Theater Equation Trailer (1:26)
32. Behind The Scenes – Introduction (2:13)
33. Behind The Scenes – Casting (5:05)
34. Behind The Scenes – The Epic Rock Choir (1:49)
35. Behind The Scenes – The Band (6:16)
36. Behind The Scenes – Band Rehearsals (2:42)
37. Behind The Scenes – The Understudies (3:58)
38. Behind The Scenes – Cast Rehearsals (5:57)
39. Behind The Scenes – 5 Days To Go (3:49)
40. Behind The Scenes – Opening Night (5:05)
41. Behind The Scenes – Emotions: I Remember (2:07)
42. Curtain Calls (8:52)

Line-up

– Joost van den Broek / music director

– Freek Gielen / guitar
– Marcel Coenen / guitar
– Erik van Ittersum / keyboards
– Ruben Wijga / keyboards
– Maaike Peterse / cello
– Jeroen Goossens / flute, woodwinds
– Ben Mathot / violin
– Johan van Stratum / bass
– Ed Warby / drums

– Devon GravesVocals / vocals [as Agony]
– Jermain ‘Wudstik’ Van Der Bogt / vocals [as Best Friend]
– Anneke van Giersbergen / vocals [as Fear]
– Heather Findlay / vocals [as Love]
– James LaBrie / vocals [as Me]
– Irene Jansen / vocals [as Passion]
– Magnus Ekwall / vocals [as Pride]
– Mike Mills / vocals [as Rage / Father]
– Eric Clayton / vocals [as Reason]
– Marcela Bovio / vocals [as Wife]

– Peter Jan Moltmaker / vocals [Supporting Cast, Doctor]
– Anita van der Hoeven / vocals [Supporting Cast, Mother]
– Nienke Verboom / vocals [Supporting Cast, Nurse 1]
– Katinka van der Harst / vocals [Supporting Cast, Nurse 2]

– Agoston Szabo, Andreas Schröder, Anita van der Hoeven, Radina Dimcheva, Cons Marg, Els Prins, Jan Willem Ketelaers, Jose Gallardo, Katinka van der Harst, Laura Guldemond, Lisette van den Berg, Marcus Becker, Marjolein Husken, Marlies Schuitemaker, Matteo Nicolin, Nienke Verboom, Peter Jan Moltmaker, Thina Chat / choir

 

A propos de l'auteur

Daniel Sebon

Salut à tous je suis Dany , nouvellement chroniqueur sur Amarokprog et anciennement sur Koid9 et progressivearea, je collabore aussi sur Lebolg du jester. Grand amoureux de musique devant l'éternel, et de musiques progressives au sens large du terme. J'ai été bercé aux sons du "Segent peppers" des Beatles, puis ensuite je n'ai jamais lâché la musique qui représente un peu mon oxygène. Après j'ai passé ma vie en écoutant Hendrix, Genesis, Floyd ,Marillion, Mike Oldfield, Tull, Yes, Ange Camel (entres autres génies que j'ai aimé) tout en découvrant les plus récents, Steve Wilson, Riverside, Gazpacho, Dream Theater, The Watch, Anathema.(entres autres très belles découvertes qui sont venues après. Puis la musique planante m' aussi bien accompagné telle, Tangerine Dream ,Vangelis, Klauz Schulsz. Sans parlé aussi de la période "jazz rock" qui m'a bien plue jadis "au temps de Pierre et Gladys", telle Mahavischnu Orchestra, Chick Corea, Al Dimeola, Pat Metheny, voilà quelques perles qui ont émaillé ma longue vie d'aficionados et je compte bien par le biais d'Amarokprog, en découvrir d'autres et vous en faire découvrir. Progresssivement votre Dany

Articles similaires