Anubis - The Second Hand
4.8TOP 2017
Anubis - The Second Hand (2017)

Le disque s’ouvre sur « The Second Hand« , le morceau titre, qui pose le décor en démarrant avec des bruits d’hôpital et de soins. La musique qui suit transpire la tristesse que ce soit dans le chant ou dans les lignes mélodiques. Le tempo est lent, majestueux et illustre la prise de conscience du personnage… »Fool’s Gold » est plus joyeux, plus léger, avec en particulier une deuxième partie ou les guitares nous emportent très haut, surtout dans la section instrumentale finale de toute beauté. « These Changing Seasons » est divisé en 3 parties qu’on retrouve au fil du disque, la première est très acoustique, voix doublées, piano et quelques nappes de claviers, on peut y imaginer la prise de conscience du personnage concernant son état, et son besoin de réconfort. La deuxième quelques titres plus loin, toujours aussi acoustique, à la guitare, est plus légère et ouverte vers plus d’optimisme, avec encore une fois un final somptueux. La dernière partie clôt le disque sur un formidable et plus optimiste morceau. Presque une happy-end alors que le thème de l’album est plutôt sombre. Entre les deux dernières parties se trouve « Page of Stone« , long titre de 16 minutes, plus lourd et sombre, que les précédents, sorte d’épilogue pour le personnage. La musique y est très évocatrice. Anubis à cette faculté d’illustrer à la perfection idées, ambiances, histoire en musique. Les autres titres de l’album, tantôt plus rageux (« The Making Of Me« , « While Rome Burns« ), tantôt plus atmosphériques continuent d’explorer les sentiments du personnage, entre désespoir, colère et espoir… »Blackout » en particulier est très touchant et possède un petit côté Pink Floyd qui plaira au plus grand nombre. Dire que cet album m’a séduit serait un euphémisme. Conquis serait le mot le plus juste. Amateur d’une musique riche et évocatrice, à la fois ambitieuse en restant accessible, Anubis est un must et cet opus (comme le précédent) est probablement parmi ce qui se fait de mieux dans le néo-progressif conceptuel à l’heure actuelle.

Date de sortie : 2017
Pays : Australie
Durée : 68’46
Label : –

Setlist

1. The Second Hand (6:13)
2. Fool’s Gold (6:33)
3. These Changing Seasons I (4:19)
4. The Making Of Me (6:16)
5. While Rome Burns (9:39)
6. Blackout (7:44)
7. These Changing Seasons II (3:59)
8. Pages Of Stone (16:44)
9. These Changing Seasons III (7:19)

Line-up

– Robert James Moulding / vocals, guitars, percussion
– Douglas Skene / electric & acoustic guitars, electric sitar, vocals
– Dean Bennison / electric, slide & acoustic guitars, vocals, producer & mixing
– David Eaton / organs, Mellotron, piano, synthesisers, guitar, vocals
– Anthony Stewart / bass, scoustic bass, Moog bass pedals, vocals
– Steven Eaton / drums, percussion, glockenspiel, vocals

With:
– Tom Winters / vocals (9)
– Lochie Winters / vocals (9)
– Reece Denton / vocals (9)
– Brian Dade, Marcus Mulu, Cliff Pearson, Patricia Eaton, Andrew Eaton, Jessica Skene, Andrew Craig, Sasha Ioshpe, Chris Tracey / additional speaking voices

 

A propos de l'auteur