Anthriel - Transcendence
4.5Note Finale

Une fois n’est pas coutume, nous allons parler d’une formation “dite” métal, mais en réalité il s’agit d’un métal haut de gamme. Les cinq musiciens se nomment Anthriel, viennent tout droit de Finlande et se réfèrent, notamment, à Symphony X et surtout à Dream Theater dont ils ont piqué (involontairement) le nec plus ultra, c’est à dire la crème de la crème de leur discographie, car ce Transcendence se rapproche énormément d’un des meilleurs albums des Américains, (qui en l’occurrence fut triple) Black Clouds and  Silver Linings.

Le groupe existe depuis sept ans et nous délivre son deuxième album (seulement), ce qui semble peu pour un combo de cette qualité. Néanmoins, c’est parfois en produisant peu que certains artistes cherchent la note “rare” ou le tempo idéal pour aboutir à un résultat pleinement satisfaisant. Car cet album mérite largement le détour et ce grâce aux quatre morceaux de choix que sont l’intro “The Calling”, “Rhapsody On Fire” (Zeppelinien), “Oath of Darkness” (11mn) et le titre final “Fallen Souls” (19mn), grandiose, et à lui seul une raison suffisante à l’achat de ce disque. Un titre qui s’avère l’archétype de ce que l’on peut faire de mieux dans un genre qui en a vu d’autres. Anthriel développe sur cette compo tous les ressorts que l’on aime tant dans le “métal progressif” de très haute volée. Les réminiscences avec Dream Theater s’y font encore plus sentir tout comme sur “Oath Of Darkness”. Sur ces deux titres la voix prodigieuse de  Simo Silvan fait des merveilles et se place nettement au dessus de celle de James labrie. Le claviériste Antti Hakulinen n’est pas en reste avec ses arpèges de piano acoustique suivies de ses interventions au synthé d’une grande efficacité et d’une profonde originalité. Enfin, Timo Niemistö, le guitariste arrangeur, dépasse John Petrucci par sa démesure et ses brillants solis qui ne se contentant pas d’aligner bêtement les notes de façon robotique et mécanique. Non, il y ajoute ce supplément d’âme souvent absent dans le métal.

Vous vous en doutez certainement Anthriel, fera l’unanimité chez les amoureux du genre (et chez les autres). Adoptez cette Transcendense rapidement en attendant de pied ferme son successeur. Anthriel doit avoir encore beaucoup de choses à dire, il semble impossible qu’ils arrêtent en si bon chemin.

ANTHRIEL – TRANSCENDENCE

Anthriel - Transcendence (2017)

Titre : Transcendence
Artiste : Anthriel

Date de sortie : 2017
Pays : Finlande
Durée : –
Label : Lion Music

Setlist

1. The Calling
2. Under Burning Skies
3. Oath Of Darkness
4. Siren’s Song
5. Painted Shadows
6. Rhapsody Of Fire
7. My Dark Morning Star
8. Fallen Souls

Line-up

– Timo Niemistö / Guitar
– Antti Horttana / Bass
– Henrikki Markkula / Drums
– Simo Silvan / Vocals

 

A propos de l'auteur

Daniel Sebon

Salut à tous je suis Dany , nouvellement chroniqueur sur Amarokprog et anciennement sur Koid9 et progressivearea, je collabore aussi sur Lebolg du jester. Grand amoureux de musique devant l'éternel, et de musiques progressives au sens large du terme. J'ai été bercé aux sons du "Segent peppers" des Beatles, puis ensuite je n'ai jamais lâché la musique qui représente un peu mon oxygène. Après j'ai passé ma vie en écoutant Hendrix, Genesis, Floyd ,Marillion, Mike Oldfield, Tull, Yes, Ange Camel (entres autres génies que j'ai aimé) tout en découvrant les plus récents, Steve Wilson, Riverside, Gazpacho, Dream Theater, The Watch, Anathema.(entres autres très belles découvertes qui sont venues après. Puis la musique planante m' aussi bien accompagné telle, Tangerine Dream ,Vangelis, Klauz Schulsz. Sans parlé aussi de la période "jazz rock" qui m'a bien plue jadis "au temps de Pierre et Gladys", telle Mahavischnu Orchestra, Chick Corea, Al Dimeola, Pat Metheny, voilà quelques perles qui ont émaillé ma longue vie d'aficionados et je compte bien par le biais d'Amarokprog, en découvrir d'autres et vous en faire découvrir. Progresssivement votre Dany

Articles similaires