Ant-Man et la Guêpe
3.3Note Finale

On avait bien rigolé aux premières aventures (mouvementées) de Scott Lang alias Ant-Man, interprété de façon festive par l’excellent Paul Rudd. Rien de très nouveau, ni de vraiment original, mais l’habile mélange d’action avec une grosse pincée de comédie donnait à l’ensemble un cachet qui sortait le film du reste de la production MCU (traduire univers Marvel). Et puisque Peyton Reed s’était très bien tiré de son rôle de remplaçant d’Edgar Wright (Baby Driver), le voici qui rempile derrière une caméra qui s’amuse toujours autant des facéties proportionnelles offertes par un script très linéaire, sans gros enjeux, pas spécialement folichon mais pas plus mince que ceux de ses confrères. Évidemment, après le vrai-faux renouveau annoncé par le surestimé Black Panther (j’en entends déjà râler), et le tourbillon purgatoire d’Infinity War (avec pertes et fracas), il fallait du léger pour faire patienter les joyeuses troupes avant Avengers 4… et surtout un lien direct pour souder les problématiques posées dans l’univers étendu Marvel… Ant-Man et la Guêpe se situe deux ans après Civil War et un peu avant le claquement de doigt taquin de Thanos.

On reprend quasiment les mêmes et on recommence ! Le thème de la paternité et de la filiation restent au cœur du segment autour de trois couples (Hank/Hope, Scott/Cassie, Ava/Bill Foster) qui apportent ce (très) petit supplément d’émotion bienvenu. La quête principale de retrouver le docteur Janet Van Dyne dans le monde sub-quantique apparaît bien léger mais l’apparition du Fantôme en méchant(e) de service donne l’occasion de se livrer à quelques effets visuels plutôt réussis. Le charme agit toujours, avec un humour toujours posé grâce à Michael Pena en tickster de service et Michael Goggins en trafiquant ridicule. Le résultat est une accumulation de plaisirs enfantins sur les changements d’échelle et de situations cocasses (la scène de l’école) pour un film décontracté, très Disney certes mais saupoudré d’une petite dose d’absurdité. Ant-Man et la Guêpe fait alors son travail de fourmi (merci) et humanise un peu plus les codes des super héros. Le film manque peut-être d’ambition mais pas de fun.

ANT-MAN ET LA GUÊPE de PEYTON REED

Ant-Man et la Guêpe - Peyton Reed (2018)

Titre : Ant-Man et la Gêpe
Titre original : Ant-Man and the Wasp

Réalisé par : Peyton Reed
Avec : Paul Rudd, Evangeline Lilly, Michael Douglas, Michelle Pfeiffer, Laurence Fishburne…

Année de sortie : 2018
Durée : 118 minutes

Scénario : Chris McKenna, Erik Sommers, Gabriel Ferrari, Andrew Barrer et Paul Rudd, d’après les personnages créés par Stan Lee, Larry Lieber et Jack Kirby
Montage : Dan Lebental et Craig Wood
Image : Dante Spinotti
Musique : Christophe Beck
Nationalité : Écosse
Genre : Science-Fiction

Synopsis : Après les événements survenus dans Captain America : Civil War, Scott Lang a bien du mal à concilier sa vie de super-héros et ses responsabilités de père. Mais ses réflexions sur les conséquences de ses choix tournent court lorsque Hope van Dyne et le Dr Hank Pym lui confient une nouvelle mission urgente… Scott va devoir renfiler son costume et apprendre à se battre aux côtés de La Guêpe afin de faire la lumière sur des secrets enfouis de longue date…

 

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003. Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre d'ailleurs (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires