Alan Reed - Honey On The Razor's Edge
4.5Note Finale

Avec Honey On The Razor’s Edge, Alan Reed sort son deuxième véritable album solo. Il y tient la plupart des guitares, les basses et s’est également entouré de plusieurs invités qui ne nous sont pas inconnus. Alan, qui fait partie de la troupe musicale de Clive Nolan, a ainsi demandé à Christina Booth (Magenta) et Laetitia Chaudemanche (Weend’o)  également de cette troupe de l’épauler au chant… On entend aussi le gosier délicat de Monique Van Der Kolk (Harvest) qui avant le prochain Karibow multiplie les apparitions. Jeff Green, Mike Stobie (Pallas), Scott Higham (ex-Pendragon), Claude Leonetti (Lazuli ‘cocorico’) et le grand Steve Hackett qui vient, à contre-emploi, jouer de l’harmonica sur « Razor » complètent le line-up de guests-stars.

L’album est assez court, à peine 42 minutes, assez punchy grâce entre autres à la frappe de Higham. Par rapport à son premier effort solo, que j’avais trouvé assez ‘folk’, ici Alan Reed revient à des racines plus musclées. Même si les longs développements ne sont pas de trop mise (1 seul morceau véritablement long : « The Other Side Of Morning« ), on n’est pas si loin des bons albums de Pallas avec Reed au chant (« Cross My Palm« ), avant que les tensions internes au groupe écossais ne le fasse quitter l’aventure. L’album démarre sur les chapeaux de roues avec le surprenant « My Sunlit Room » et sa rythmique synthétique qui introduit la batterie puissante de Scott Higham. Riff façon uppercut et claviers virevoltants sont au programme de ce titre très rock et très direct. Ambiance plus inquiétante mais toute aussi punchy pour le morceau qui donne presque son titre à l’album « Razor« . C’est dans ce titre presque colérique que Steve Hackett démontre qu’il n’est pas qu’un immense guitariste, mais qu’il manie aussi l’harmonica avec brio. La suite du disque nous ramène au Reed de Pallas, « Cross My Palm » est assez typique de compositions qui auraient pu se trouver sur Beat the Drum ou The Cross And The Crucible, le chant à la fois angélique, chargé d’émotion et puissant d’Alan conjugué à une envolée de guitare incandescente de Green sur la deuxième  partie du morceau fait de ce titre un des sommets du disque.  Une respiration est offerte avec « Leaving« , morceau apaisant, en arpège de guitare acoustique, sur lequel le chant d’Alan est épaulé par le trio de chanteuses invitées, et sur la fin par la Léode, qu’on entend à ma connaissance pour la première fois sur un autre disque qu’un album de Lazuli. Après le coté Pallas, c’est vers un des premiers groupes d’Alan Reed, que « The Other Side Of Morning » nous emporte. Ces arpèges de guitare acoustique sur nappes d’orgues et de synthés semblent en effet sortis d’un titre d’Abel Ganz pour un morceau tout en climax et un final aérien… le deuxième sommet. Le coté Pallas revient ensuite avec l’évocation historique de « The Covenanter« .

« Used To Be Someone » voit le retour des rythmes synthétiques avec une intro dont on ne sait pas trop si elle est jouée à l’ EBow, à la Léode, ou aux deux… Cette ballade, calme, sublime le chant et la voix d’Alan Reed, qui sans forcer, arrive à faire passer une foule d’émotions. Le disque se termine sur un titre assez doux aux senteurs de folklore écossais, ou les solos de guitares sont bien appuyés à la bass-pedal.

5 ans. Il aura fallu attendre 5 ans avant qu’on réentende Alan Reed dans un registre où il nous avait fait vibrer avec Pallas. Même si ce disque ne nous offre pas de longs titres à développements alambiqués, il nous embarque dans des ambiances où la voix de Reed fait mouche à coup sûr, et surtout nous redonne à écouter un album mur, bien ficelé, d’un grand chanteur (par le talent) dont on avait peur d’avoir perdu la trace.

Une belle réussite.

ALAN REED – HONEY ON THE RAZOR’S EDGE

Alan Reed - Honey On The Razor's Edge (2017)

Titre : Honey On The Razor’s Edge
Artiste : Alan Reed

Date de sortie : 2017
Pays : Angleterre
Durée : –
Label : White Knight Records

Setlist

1. My Sunlit Room
2. Razor
3. Cross My Palm
4. Leaving
5. The Other Side of Morning
6. The Covenanter
7. Used To Be Someone
8. Northern Light

Line-up

– Alan Reed / guitars, basses, bass pedals, drum programming

With:
– Christina Booth (Magenta) / vocals
– Monique Van Der Kolk (Harvest) / vocals
– Laetitia Chaudemanche (Weendo) / vocals
– Jeff Green / lead guitar
– Claude Leonetti (Lazuli) / Leode
– Mike Stobbie / keyboards
– Steve Hackett / harmonica
– Scott Higham / drums