Alan Parsons - The Secret
3.0Note Finale

Nouvel exemple de come-back un poil inespéré, Alan Parsons revient avec sa clique pour un cinquième opus, 15 ans après le mitigé A Valid Path. Si sa collaboration avec Eric Woolfson pour l’exquis Alan Parsons Project aura laissé de nombreux très bons souvenirs aux amateurs d’albums conceptuels bourrés de mélodies scintillantes et d’orchestrations chatoyantes, le duo reste aujourd’hui encore remarquable pour la qualité du son prodigué et de ses arrangements rutilants. Quoi de plus normal quand on a Alan Parsons aux manettes, ce dernier ayant fait ses armes avec les Beatles avant de pondre quelques Pink Floyd et, notamment, Dark Side of the Moon. Ça vous pose là. Après la séparation du duo, l’ingénieur du son s’est lancé en mode « solo ». Malheureusement, Alan Parsons n’a jamais eu le talent d’Eric Woolfson pour tricoter des chansons à la fois ambitieuses et séduisantes. Moins encore côté chant. Du coup, ses albums s’écouteront sans déplaisir mais sans véhiculer la magie d’antan, ou de façon très parcellaire. The Secret ne déroge pas à la règle. Bien qu’il ait travaillé ces dernières années avec Steven Wilson (Blackfield V et surtout le chef d’œuvre The Raven That refused to Sing (And Other Stories)), Alan Parsons semble ici bloqué dans une forme d’espace-temps passéiste pas forcément désagréable mais au kitsch parfois gênant (« As Lights Falls », « Sometimes » avec Lou Gramm de Foreigner). En ressort un album un peu hybride, qui mixe les influences pops et classiques parfois à vide comme sur la reprise de « The Sorcerer’s Apprentice » de Paul Dukas. Entendons-nous bien, l’album n’est pas à jeter, ni par la fenêtre, ni à la poubelle : « One Note Symphony » donne du relief et « Soiree Fantastique » prouve que notre ami  a encore des choses à dire. Album conceptuel sur la magie (qu’il affectionne particulièrement et qu’il pratique), les Beatles flirtent toujours ici et là (« Fly to Me ») alors que le saxophone furète discrètement (« Requiem », « Years of glory »). Avec ses nombreux invités (Steve Hackett, Jason Mraz etc), The Secret signe le retour à un style plus simple que l’électronique de A Valid Path. Un pas en arrière qui ne convainc pas totalement mais qui délivre assez de belles choses pour passer un moment agréable et nostalgique.

ALAN PARSONS – THE SECRET

Alan Parsons - The Secret (2019)

Titre : The Secret
Artiste : Alan Parsons

Date de sortie : 2019
Pays : Angleterre
Durée : 48’31
Label : Frontiers Records

Setlist

1. The Sorcerer’s Apprentice (Instrumental) (5:44)
2. Miracle (3:22)
3. As Lights Fall (3:58)
4. One Note Symphony (4:43)
5. Sometimes (5:08)
6. Soiree Fantastique (5:27)
7. Fly to Me (3:45)
8. Requiem (4:02)
9. Years of Glory (4:05)
10. The Limelight Fades Away (3:36)
11. I Can’t Get There from Here (4:38)

Line-up

– Alan Parsons / Guitars, Synth, Keyboards, Lead Vocal (3,6)
With:
– Jason Mraz / Vocals, Lead Vocal (2)
– Todd Cooper / Vocals, Lead Vocal (4,6,8)
– Lou Gramm / Vocals, Lead Vocal (5)
– Mark Mikel / Vocals, Lead Vocal (7)
– Pj Olsson / Vocals, Lead Vocal (9)
– Jordan Asher Huffman / Vocals, Lead Vocal (10)
– Jared Mahone / Vocals, Lead Vocal (11)
– Steve Hackett / Guitars (1)
– Jeff Kollman / Guitars
– Dan Tracey / Guitars
– Tony Rosacci / Guitars
– Ian Bairnson / Solo Guitars (9)
– Andy Ellis / Synth, Keyboards
– Tom Brooks / Synth, Keyboards
– Dan Tracey / Synth, Keyboards
– Pat Caddick / Piano
– Angelo Pizzaro / Piano
– Nathan East / Bass (1)
– Guy Erez / Bass
– Jeff Peterson / Bass
– Vinnie Colaiuta / Drums (1)
– Danny Thompson / Drums
– Carl Sorensen / Drums
– Todd Cooper / Sax
– Michael Fitzpatrick / Cello
and:
The CMG Music Recording Orchestra of Hollywood:
– Alan Parsons / Percussion
– Jake Shimabukuro / Ukulele
– Oscar Utterstr?m / Trombones
– Vinnie Ciesielski / Trumpets

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires