A Noend of Mine - Serenity's Eve
4.0Note Finale

A Noend Of Mine représente tout à fait l’archétype d’un  groupe de « post rock atmosphérique » dans toute l’acceptation du terme. Serenity’s Eve étant le parfait reflet de ce qui se fait de mieux dans ce courant musical. Les deux protagonistes et créateurs du nouveau projet A Noend Of Mine, Anton Belov et Alex Vinogradoff appartenaient au combo lui aussi Ukrainien Kauan dont je vous recommande chaudement l ‘album paru en 2009 Aava Tuulen Maa qui m’avait énormément transporté lors de  sa sortie.

Comme sur leur ex groupe le duo nous propose huit titres dans un format plutôt court (de 2 à 7 minutes), mais ces compositions atteignent l’objectif initial qui consiste en une longue introspection mentale découlant sur une forme d’apaisement de l’individu. C’est ainsi que la musique de  A Noend Of Mine   peut de définir tant elle provoque l’explosion des sens et la recherche de son « moi profond ». Ne voyez aucune démarche psychanalytique  dans cette analyse, mais un réel ressenti à l’écoute d’une musique qui fait appel à vos sensations comme sur « A Garden without Walls », plus Wilsonien que nature – ajouté à des riffs tranchants mélangés à des accords de guitare sèche, tout cela éclaboussement littéralement sur ce titre fabuleux. On trouvera d’autre part sur cet album pas mal de  climats très Riverside notamment sur les vocaux, la musique quant à elle  ramenant, et ce par l’apport du violon sur certains titres,  au magnifique Gazpacho, et pour terminer les références, Steve Wilson (encore lui) n’a pas dû être étranger à cet environnement musical, en posant son empreinte  sur les vocaux de « Dissolving into green ».

Tous les morceaux sont plus que bons et gagnent à être écoutés et appréciés, laissez-vous porter par la délicate intro à la guitare sèche, suivie de fabuleuses nappes de synthé du dernier titre « Departing sun », encore une très belle compo au rythme entêtant comme sont entêtants et passionnants tous les titres de cet album hors du commun. A Noend Of Mine est par définition un combo avec lequel il faut désormais compter, il est partie prenante de cette nouvelle école qui s’imprègne de son passé musical en le réactualisant sans pour autant le trahir. Serenity’s Eve est par conséquent un album à ranger entre les Anathema, The Pineapple Thief voire Porcupine Tree, que de belles références pour A Noend of Mine qui joue aujourd’hui avec ou sans Kauan dans la cour des plus grands, l’avenir je l’espère me donnera raison.

A NOEND OF MINE – SERENITY’S EVE

A Noend of Mine - Serenity's Eve (2016)

Titre : Serenity’s Eve
Artiste : A Noend of Mine

Date de sortie : 2016
Pays : Ukraine
Durée : 41′
Label : Pest production

Setlist

01. The gates ( 7:26)
02. Dissolving into green (5:02)
03. Of silence (2:26)
04. A  garden without walls (4:36)
05. The source  (6:10)
06. Fountain of fire (4:54)
07. Entwined (5:02)
08. Departing sun (5:12)

Line-up

Alex Vynogradoff (Kauan) – vocals, bass, acoustic guitar, keys
Anton Belov (Kauan) – guitars, samples, programming
Andrew Tkachenko – choirs
Anatoly Gavrilov – viola

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Daniel Sebon

Salut à tous je suis Dany , nouvellement chroniqueur sur Amarokprog et anciennement sur Koid9 et progressivearea, je collabore aussi sur Lebolg du jester. Grand amoureux de musique devant l'éternel, et de musiques progressives au sens large du terme. J'ai été bercé aux sons du "Segent peppers" des Beatles, puis ensuite je n'ai jamais lâché la musique qui représente un peu mon oxygène. Après j'ai passé ma vie en écoutant Hendrix, Genesis, Floyd ,Marillion, Mike Oldfield, Tull, Yes, Ange Camel (entres autres génies que j'ai aimé) tout en découvrant les plus récents, Steve Wilson, Riverside, Gazpacho, Dream Theater, The Watch, Anathema.(entres autres très belles découvertes qui sont venues après. Puis la musique planante m' aussi bien accompagné telle, Tangerine Dream ,Vangelis, Klauz Schulsz. Sans parlé aussi de la période "jazz rock" qui m'a bien plue jadis "au temps de Pierre et Gladys", telle Mahavischnu Orchestra, Chick Corea, Al Dimeola, Pat Metheny, voilà quelques perles qui ont émaillé ma longue vie d'aficionados et je compte bien par le biais d'Amarokprog, en découvrir d'autres et vous en faire découvrir. Progresssivement votre Dany

Articles similaires